Edmond Cros, Professeur Émérite de l’Université Paul Valéry-Montpellier 3, est décédé le 2 novembre 2019 à Montpellier.
Edmond Cros est né à Privas, chef-lieu de l’Ardèche, le 28 août 1931. Issu d’un milieu très modeste, il a fait des études universitaires à la force du poignet, avant d’être recruté en 1963 à l’Université Paul Valéry Montpellier 3 en qualité d’Assistant. C’est dans cet établissement que se déroulera sa carrière d’enseignant-chercheur dans le domaine des Littératures espagnole et hispano-américaine. Pendant 7 ans il enseigna également aux Etats-Unis en tant que titulaire de la Chaire Andrew Mellon à l’Université de Pittsburgh. Il fut également Professeur invité dans les universités de Kansas et Virginia (USA), Montréal (Canada) et Granada (Espagne).
Il enseigna pendant près de 50 ans la Littérature espagnole du Siècle d’Or, les Littératures hispano-américaines contemporaines, ainsi que l’analyse filmique qu’il contribua fortement à promouvoir dans l’Hispanisme français. Il dirigea de très nombreuses thèses de Doctorat, Doctorat d’Etat et Habilitation à diriger des Recherches. Soucieux d’attirer les étudiants étrangers, il organisa, à partir de 1967, des cours d’été de langue française au sein d’une association Loi 1901, appelés Cours Intensifs de Français (CIF), pendant une trentaine d’années, avec un grand succès.
Il créa, dans les années 70, un centre de recherches très actif, le CERS (Centre d’Etudes et de Recherches Sociocritiques) ainsi que les revues adossées Imprévue et Co-Textes. En 1985, au plan international, il fonda la revue trilingue Sociocriticism à l´Université de Pittsburgh où il occupait la chaire Andrew Mellon et, en 1991, l’Institut International de Sociocritique (IIS), en collaboration avec le Centre de Recherches Ibériques et Latino-Américaines de l'Université de Perpignan (CRILAUP), le Centre d’Etudes et de Recherches Sociocritiques de l’Université de Guadalajara, Mexique, et l’Université de Pittsburgh, Etats-Unis. Deux institutions toujours actives.
En 2003 et 2004, il fut président et membre du jury du XIIe et du XIIIe Prix de Littérature latino-américaine et de la Caraïbe « Juan Rulfo » (Premio FIL de Literatura en Lenguas Romances, Guadalajara, Jalisco, 2003, écrivain primé : Rubem Fonsec ; 2004, écrivain primé : Juan Goytisolo). Ce prix littéraire très important couronna, depuis sa création en 1991, des écrivains de langues romanes de grande qualité.
Edmond Cros restera, dans le panorama de l’Hispanisme français et international, l’un des chercheurs les plus actifs, inventifs et productifs. Sa passion pour la théorie s’éveilla très tôt et demeura, jusqu’au bout, la colonne vertébrale de sa vie intellectuelle. Entré dans le champ universitaire dans les années 60, au moment des grandes polémiques autour de la Nouvelle Critique, Edmond Cros élabore progressivement sa propre théorie critique, dans le cadre de travaux interdisciplinaires qui fonderont l’École de Sociocritique de Montpellier. Il construira une vision personnelle de la sociocritique dont il assumera l’évolution et l’enrichissement progressifs, ainsi que la diffusion auprès d’un large public étudiant et enseignant, non seulement à Montpellier, mais aussi dans de nombreuses universités françaises et étrangères à travers des colloques et des conférences : en Espagne, dans plusieurs pays d’Afrique, aux Etats-Unis, au Canada, au Mexique, en Colombie, en Argentine, à Porto Rico, au Costa Rica, à La Réunion. L’inventeur de concepts était favorisé par une plume incisive et précise, aussi à l’aise dans les champs culturels les plus divers : littérature, histoire, civilisation, idéologie, psychanalyse, cinéma. Sa bibliographie savante est copieuse, on citera parmi ses ouvrages :
- Protée et le gueux (Paris, Didier,1967)
- Contribution à l'étude des sources de Guzmán de Alfarache (Montpellier, 1967)
- Mateo Alemán introducción a su vida y obra (Madrid, Anaya 1971)
- L’Aristocrate et le carnaval des gueux, (Montpellier, CERS, 1975)
- Ideologia y genética textual, el caso del Buscón (Madrid, Planeta, 1980)
- Théorie et pratique sociocritiques (Paris/Montpellier, Editions sociales/CERS, 1983)
- Lecture idéologique du Lazarillo de Tormes (en collaboration avec A. Gómez Moriana, Montpellier, CERS, 1984)
- Literatura, ideologia y sociedad (Madrid, Gredos, 1986)
- Theory and Practice of Sociocriticism (University of Minnesota Press, Col. Theory and History of Literature, 1988)
- Francisco de Quevedo, Historia de la vida del Buscón ejemplo de vagabundos y espejo de tacaños, edición, introducción y notas (Madrid, Taurus, 1988)
- De l'engendrement des formes (Montpellier, CERS, 1990)
- Ideosemas y morfogénesis - Literatura española e hispanoamericana (Frankfurt, Vervuert Verlag, 1992)
- D’un sujet à l’autre, Sociocritique et psychanalyse (Montpellier, CERS, 1995)
- Origine socio-idéologique des formes (Montpellier, CERS, 1998)
- El sujeto cultural - sociocrítica y psicoanálisis (Buenos Aires, 1995)
- La sociocritique (Paris, L’Harmattan, coll. Pour comprendre, 2003)
- El Buscón como sociodrama (Granada, Universidad de Granada, 2006)
- La Sociocrítica (Madrid, Arco-libros, 2009)
- De Freud aux neurosciences et à la critique des textes (Paris, L’Harmattan, 2011)
Edmond Cros s’est aussi exercé avec talent et sensibilité à l’écriture romanesque dans une tétralogie à la fois autobiographique et historique : L’Énigme des cinq colombes (1998), L’Histoire véritable de Santa Cruz de la Plata (1999), Ariane, ma sœur (2002), et le dernier titre, Mais il reviendra le temps des cerises (2009), qui témoigne de son engagement profond.
Mais tout cela ne serait rien sans la personnalité d’Edmond Cros, sa générosité, sa solidarité, sa fidélité dans les relations humaines et sa fiabilité dans ses engagements idéologiques et citoyens au cours de périodes conflictuelles, où les revirements étaient monnaie courante. Nous venons de perdre un grand intellectuel, un grand universitaire et un grand ami, ou, comme disent les Espagnols, todo un Señor.
Milagros Ezquerro, Sorbonne Université
Assia Mohssine, Université Clermont Auvergne, Institut International de Sociocritique
Michèle Ramond, Université Paris 8 Vincennes Saint-Denis
 

C'est avec une grande tristesse que nous avons appris le décès, survenu en août dernier, de notre collègue et ami Jean-Marie Lemogodeuc qui fut professeur à la Section d'Études latino-américaines de l'Université Paul Valéry de Montpellier après avoir été maître-assistant à celle de Fès. De sa thèse sur José Maria Arguedas il avait gardé une passion pour le monde andin et la littérature péruvienne, qu'il élargit ensuite à l'ensemble du continent latino-américain. En témoignent ses nombreuses publications dont on retiendra, entre autres, une Anthologie de la littérature hispano-américaine (PUF, 1993), rédigée avec Jean Franco également décédé. Jean-Marie écrivit aussi sur ses deux autres passions, la tauromachie et le flamenco. Après Montpellier, ses multiples talents l'orientèrent vers la carrière diplomatique où il occupa, à Mexico, Caracas, Buenos Aires et Alger différents postes d'attaché d'ambassade. Il fut enfin, de 2014 à 2017, au cœur de son cher Pays Basque, Président du Festival Biarritz-Amérique latine. Jean-Marie était titulaire des Palmes académiques et chevalier dans l’Ordre national du mérite.
Pierre-Luc Abramson, Université de Perpignan
Jean-Pierre Paute, Université Paul Valéry de Montpellier
 

Brigitte Magnien s’est éteinte le 23 juillet 2018, laissant un grand vide.
Après un DES de Lettres obtenu en 1956 et l’Agrégation d’Espagnol en 1959, elle enseigne successivement au Lycée Claude Monet à Suresnes et au Lycée Voltaire à Paris. A la rentrée de 1968, elle figure parmi les fondateurs du Département d’Espagnol du Centre Universitaire Expérimental de Vincennes, comme Jacques Maurice dont elle restera intellectuellement et amicalement proche. Auprès d’intellectuels de renom, elle s’engage totalement à Vincennes, ouvert aux non-bacheliers, aux travailleurs et aux personnes en reprise d’études, passant outre les réticences de certains collègues peu désireux de faire confiance à une mère de quatre enfants. A Vincennes comme à Saint Denis où Paris 8 est transféré autoritairement, elle exerce une pédagogie faite d’exigence, d’esprit critique et de pluridisciplinarité, rare enseignante capable de faire le pont entre la littérature contemporaine et la littérature classique, les textes espagnols et la sociocritique. En totale cohérence avec son engagement politique et pédagogique, elle restera fidèle à Paris 8 jusqu’à être admise à la retraite.
Brigitte Magnien a fait le choix de l’hispanisme ; fille du grand géographe Jean Dresch, dont elle confiera les archives à Paris 8, mais désireuse de ne pas être une héritière, elle décide de consacrer ses recherches à une approche novatrice de la littérature contemporaine d’un pays encore en dictature. Dans la ligne des travaux amorcés dès 1973 avec J. Maurice sur les « Pratiques culturelles des groupes sociaux dominés », elle dirige l’Equipe d’Université B59 « Littératures de grande diffusion », dont sont issus les travaux collectifs L’infralittérature en Espagne aux XIXème et XXème siècles, en 1979, puis, en 1986, Ideología y texto en « El Cuento Semanal » (1907-1912), soit 250 récits dont sont examinés l’écriture, les conditions de publication et la diffusion, pour tenter de comprendre le succès populaire de ces collections à très bas prix. Il s’agit, selon ses propres termes, de « soumettre un même corpus à une lecture attentive et multiple » et, bien au-delà, de recueillir souvent difficilement les textes épars, d’analyser, de débattre et de rédiger en commun, en acceptant le regard des autres. Cette méthode qui consiste à choisir un objet et fédérer un collectif de chercheurs pour en faire l’étude restera la ligne des recherches de Brigitte.
Après le Colloque réunissant à Saint Denis, à l’instigation de J. Maurice et la sienne, vingt-cinq chercheurs spécialistes de littérature et d’histoire, espagnols, anglo-saxons et hispanistes, qui donne lieu en 1990 au volume Peuple, mouvement ouvrier, culture dans l’Espagne contemporaine, les mutations et les regroupements préconisés par le Ministère de l’Enseignement Supérieur entraînent la réorganisation des Equipes de Recherche et son Equipe intègre ERESCEC créée précédemment et dirigée successivement par Jacques Maurice, Danièle Bussy Genevois et désormais Mercedes Yusta.
Elle a collaboré à de nombreuses entreprises, dont il serait difficile de dresser la liste mais qui mettent en évidence sa curiosité et sa générosité intellectuelles au service de collectifs liés à des universités et institutions multiples : 1900 en Espagne. Essai d’histoire culturelle, sous la direction de Carlos Serrano et Serge Salaün, en 1988 et avec le même groupe, Temps de crise et « Années folles ». Les Années 20 en Espagne, en 2002 ; avec Jacqueline Covo-Maurice, La construction du personnage historique. Aires hispanique et hispano-américaine, en 1991 ; en 1992 La politique du texte : enjeux sociocritiques, en hommage à Claude Duchet. Ses activités internationales la conduisent notamment à participer aux travaux sur les relations entre la prose et les élites et sur le roman à la Casa de Velázquez et à Cordoue ainsi qu’à maintenir au fil des années les échanges entre universités.
Hacia una literatura del pueblo, en 1995, réunit toutes les ambitions analytiques et conceptuelles de Brigitte : à partir de la tentative hardie de l’écrivain socialiste Timoteo Orbe de transformer un feuilleton écrit en 1896 pour le journal La Lucha de Clases de Bilbao en roman, l’ouvrage propose d’offrir une réflexion collective sur les modalités de création pour les ouvriers et l’imprégnation des modèles européens. Avec Violence ordinaire, Violence imaginaire (1994), elle refuse les stéréotypes liés à l’Andalousie, à la violence et au genre à partir du roman de José López Pinillos Doña Mesalina (1910). Le personnage de l’institutrice, objet de curiosité, de désir et de répulsion, est soumis aux analyses historiques, juridiques, littéraires et sociologiques de l’Equipe.
Avec sa participation au Projet national de Blanco y Negro (1891-1917), en 2001, sous la direction de Danièle Bussy, elle continue de démontrer sa capacité à tenir l’ensemble du texte, alors que seul le chapitre « Féminités » est officiellement de sa plume. Dans les réunions du Séminaire ERESCEC, fondé en 1984 et préservé depuis, sa parole est respectée, attendue, incitatrice et engage chacun à débattre et conceptualiser, elle qui remet en question ses propres conclusions. Les participants, même non hispanistes, soulignent son intelligence et son humanité.
Jusque dans la maladie, Brigitte Magnien est restée fidèle à ses idéaux ; elle traduit en 2016, avec Rose Duroux, El trabajo forzado de los Españoles en la Francia de Vichy, sous la direction de Paul Estrade, son ami depuis Vincennes ; et en mai 2018, seulement quelques mois avant sa disparition, avec la lucidité qui lui est propre, elle propose une analyse éclairante d’une nouvelle inédite écrite par un guérillero antifranquiste à Mercedes Yusta.
Militante et grande dame, Brigitte Magnien fait partie des figures exemplaires qui ont profondément influencé l’hispanisme français.
Danièle Bussy Genevois et Mercedes Yusta Rodrigo
 

 

Agenda

Janvier 2020
L Ma Me J V S D
1 2 3 4 5
6 7 8 9 10 11 12
13 14 15 16 17 18 19
20 21 22 23 24 25 26
27 28 29 30 31

Appels à communication

Appel à dossiers, contributions CCEC - 12/10/2020
Émotions, stratégies politiques et participation citoyenne dans les sociétés européennes et américaines contemporaines - 15/05/2020
« Retours à l’Apocalypse ». Héritage et hypertextualité dans les Mondes romans du Moyen Âge à nos jours - 30/04/2020
La réception du Siècle d’Or espagnol dans les pays germanophones - 31/03/2020
Personas Mayores en el Mundo en el Siglo 21. Aprendiendo a convivir - 15/04/2020
MEDIO AMBIENTE: DESAFÍOS CONTEMPORÁNEOS - 30/01/2020
Journée d’Etude :"Violencia y política en Latinoamérica: instituciones, sociedad civil y conflictividad" - 25/03/2020
XVIII Encuentro Internacional del GERES - 19/06/2020
IX Congreso Internacional de Lexicografía Hispánica: Lexicografía del Español. Internacionalización e Intercomunicación - 29/02/2020
Il était une fois le conte dans les mondes hispaniques. Entre discontinuité et permanence, métamorphoses d’un genre. - 30/01/2020
IVe Congrès APEF - AFUE - SHF "La mémoire en questions" - 15/03/2020
Journée d'étude "Plurivocalité et polyphonies" - 20/01/2020
Séminaire Mémoire et Histoire en Amérique Latine et en Espagne. Du contemporain au temps présent - 10/06/2020
Appel à contribution - revue HispanismeS - 08/07/2021
Rencontre avec l'écrivain dominicain Rey Andujar - 24/01/2020
« Entre approche théorique et exemple de Life course » / Workshop du Projet ILA - 31/01/2020
Colloque international "À la recherche d’un passé lointain : quête d’identité et reconstitution d’une histoire nationale dans le roman historique" - 07/02/2020
Politiques et pratiques culturelles dans les villes: pour une approche comparée Europe/Amériques - 23/03/2020
Clémentine Lucien. De l'interculturalité dans la Caraïbe: Voies et voix en mouvement - 12/02/2020
Congreso de la Asociación de Hispanistas de Benelux - REAH - 15/03/2020

Congrés, colloques et journées d'étude

09/01/2020 - Appel à dossiers, contributions CCEC
09/01/2020 - Émotions, stratégies politiques et participation citoyenne dans les sociétés européennes et américaines contemporaines
10/01/2020 - « Retours à l’Apocalypse ». Héritage et hypertextualité dans les Mondes romans du Moyen Âge à nos jours
11/01/2020 - La réception du Siècle d’Or espagnol dans les pays germanophones
11/01/2020 - Personas Mayores en el Mundo en el Siglo 21. Aprendiendo a convivir
12/01/2020 - MEDIO AMBIENTE: DESAFÍOS CONTEMPORÁNEOS
13/01/2020 - Journée d’Etude :"Violencia y política en Latinoamérica: instituciones, sociedad civil y conflictividad"
13/01/2020 - XVIII Encuentro Internacional del GERES
14/01/2020 - IX Congreso Internacional de Lexicografía Hispánica: Lexicografía del Español. Internacionalización e Intercomunicación
15/01/2020 - Il était une fois le conte dans les mondes hispaniques. Entre discontinuité et permanence, métamorphoses d’un genre.
16/01/2020 - IVe Congrès APEF - AFUE - SHF "La mémoire en questions"
16/01/2020 - Journée d'étude "Plurivocalité et polyphonies"
16/01/2020 - Séminaire Mémoire et Histoire en Amérique Latine et en Espagne. Du contemporain au temps présent
18/01/2020 - Appel à contribution - revue HispanismeS
24/01/2020 - Rencontre avec l'écrivain dominicain Rey Andujar
31/01/2020 - « Entre approche théorique et exemple de Life course » / Workshop du Projet ILA
06/02/2020 - Colloque international "À la recherche d’un passé lointain : quête d’identité et reconstitution d’une histoire nationale dans le roman historique"
08/02/2020 - Politiques et pratiques culturelles dans les villes: pour une approche comparée Europe/Amériques
12/02/2020 - Clémentine Lucien. De l'interculturalité dans la Caraïbe: Voies et voix en mouvement
15/02/2020 - Congreso de la Asociación de Hispanistas de Benelux - REAH

Annonces

Aucun événement

Séminaires

Aucun événement
Aller au haut