Haïm Vidal Sephiha, professeur de linguistique hispanique, spécialiste du judéo-espagnol et professeur émérite de l’Inalco, s’est éteint le 17 décembre 2019 dans sa 97e année, après une vie de recherche entièrement consacrée au judéo-espagnol et au ladino.
Haïm Vidal Sephiha est né en 1923 à Bruxelles dans une famille judéo-espagnole originaire d’Istanbul. Après des études d’agronomie interrompues par la guerre il est déporté depuis la Belgique, en 1943, au camp d’Auschwitz Birkenau. Il survit à la Shoah, et étudie la chimie à l’université de Bruxelles dont il sort diplômé en 1948. Après la mort de sa mère en 1950, il décide de consacrer sa vie à l’étude du judéo-espagnol, la langue de sa famille. Il entreprend en 1953 des études de langue et littérature espagnole à l’Institut d’Etudes Hispaniques de la Sorbonne, suit les enseignements de Bernard Pottier, de David Cohen et les cours de I. S. Revah à l’École Pratique des Hautes Etudes (IVe section) puis au Collège de France. Après un travail sur les traductions du Livre de Jérémie imprimées au XVIe siècle, il soutient en 1970 une thèse de doctorat sur Le ladino, judéo-espagnol calque – Deutéronome, qui sera publiée en 1973 aux Editions Hispaniques sous les auspices de Charles Vincent Aubrun. Haïm Vidal Sephiha y développe à partir de la Bible de Ferrare (1553) et du Pentateuque de Constantinople (1547) sa démonstration selon laquelle le ladino – langue-calque de l’hébreu, liturgique et pédagogique –re ne peut être confondu avec le judéo-espagnol vernaculaire, même s’il existe des influences mutuelles. La même année il fonde à l’École Pratique des Hautes Etudes (IVe section) des cours/ateliers destinés à former des chercheurs et à recueillir la parole, la langue et la littérature orale des Judéo-Espagnols. Marqué par l’anéantissement de cette culture en Europe durant la 2e guerre mondiale, il multiplie les démarches en France et à l’étranger pour la sauvegarder partout où elle subsiste et publie aux éditions Entente en 1977 L’Agonie des Judéo-Espagnols, puis, en 1986, Le Judéo-espagnol. Il diffuse les travaux de Michael Molho et de Joseph Nehama sur Salonique, réédite l’ouvrage d’histoire de Moïse Franco sur les Israélites de l’Empire ottoman, publie le roman judéo-espagnol du salonicien Enrique Saporta y Beja. Depuis 1968 il enseigne la linguistique hispanique à Paris 3 et assure depuis 1967 les cours de judéo-espagnol au sein du département d’hébreu de l’Inalco. Ses ateliers accueillent des chercheurs et des auteurs du monde entier et il publie de très nombreux articles dans des revues savantes (Bulletin de la Société Linguistique de Paris, Revue des Études Juives, Cahiers de Linguistique Hispanique Médiévale, Cahiers Balkaniques, Ibérica, International Journal of the Sociology of Language, Massorot…) et des volumes collectifs. En 1979 il soutient à Paris 3 sa thèse d’état sur la théorie du ladino, Le Ladino – Structure et évolution d’une langue liturgique (éditée en 1982). La même année il fonde l’Association Vidas Largas « pour le maintien et la promotion de la langue et de la culture judéo-espagnoles », qui servira de référence dans le monde entier. L’association qui compte un grand nombre de membres, organise des ateliers, des cours et des conférences, édite un bulletin et des ouvrages, promeut des œuvres, des auteurs, des artistes, des projets. Présente à Paris, Lyon et Marseille, elle crée des émissions de radio à partir de 1981. Cette année-là, Haïm Vidal Sephiha devient à Paris 8 Professeur des Universités en linguistique hispanique et il obtient en 1984 le transfert de son poste à l’Inalco pour y ouvrir la première « chaire » entièrement dédiée à l’enseignement et à la recherche en langue, littérature et civilisation judéo-espagnoles. Il y enseignera jusqu’en 1992, date à laquelle il devient professeur émérite. Il a dirigé de nombreuses thèses et travaux et n’a jamais cessé de poursuivre ses conférences et la publication d’articles sur la Shoah, le judéo-espagnol calque, auquel il réserve ombrageusement le nom de ladino (ce qui lui vaudra de nombreuses polémiques) et le judéo-espagnol vernaculaire de l’ex-Empire ottoman qu’il choisira d’appeler djudezmo et qu’il situe dans le prolongement de l’espagnol médiéval comme la haketiya du Maroc. Deux hommages lui ont été consacrés : deux volumes de la revue Yod en 1992 et Hommage à Haïm Vidal Sephiha en 1997 (dirigé par W. Busse et M.-Ch. Varol Bornes chez Peter Lang). Il a publié en 2015 avec son fils Dominique Vidal un volume d’entretiens Ma vie pour le judéoespagnol aux éditions Bord De L’eau.
Avec lui, l’hispanisme perd un romaniste averti et le monde judéo-espagnol un infatigable défenseur et un polémiste redoutable.
Marie-Christine Bornes Varol
 

C'est avec une grande tristesse que nous avons appris le décès de Claude Morange à Paris, le 4 décembre 2019.
Né en 1937, il avait intégré l'École Normale Supérieure de Saint-Cloud en 1955, en même temps que Pierre Dupont, Jacques Maurice et Augustin Redondo. Agrégé d'espagnol en 1960 (après un séjour en Espagne), il avait d'abord été professeur dans le Second Degré, comme ses condisciples, ce qui était très formateur. Il avait enseigné en premier lieu au lycée de Nancy (où il avait contribué au développement de l'enseignement du castillan dans l'Est de la France), puis à celui d'Antony, quand il avait regagné la région parisienne. Postérieurement, il était entré dans l'Enseignement Supérieur comme assistant, d'abord à l'Université de Poitiers, ensuite à celle de Paris. Après les événements de 1968, qui avaient conduit à la division de l'ancienne Sorbonne, il fut un des rouages de l'enseignement des études hispaniques à l'Université de Paris III-Sorbonne (devenue Université de la Sorbonne Nouvelle) où il occupa les fonctions de Maître-Assistant puis de Maître de Conférences jusqu'à sa retraite en 1997.
Spécialiste de l'Espagne de la fin du XVIIIe siècle et de la première moitié du XIXe, il était très estimé des autres enseignants et de ses étudiants, qu'il préparait notamment, avec une grande rigueur, au difficile exercice du thème d'agrégation. Il avait su établir de solides liens scientifiques avec nombre de ses collègues français (au-delà même de l'équipe de recherche dont il faisait partie à Paris III). Il en allait de même avec ses collègues espagnols, tout spécialement avec Alberto Gil Novales, qu'il considérait comme son second maître, après Aristide Rumeau. Ce dernier, dont il appréciait beaucoup les qualités pédagogiques et scientifiques, avait été en effet son professeur puis le directeur de ses recherches à l'Institut d'Études Hispaniques de la Sorbonne. Claude Morange gardait un air détaché au sujet de ses travaux, mais il a été un chercheur productif et il a poursuivi ses recherches avec assiduité après sa retraite. Il s'est attaché ainsi, en véritable historien, à étudier l'impact de la France des Lumières et de la Révolution en Espagne à la fin de l'époque moderne et au début de l'époque contemporaine, sans négliger, pour ce faire, les apports de la presse.
Dans cette perspective, il s'est intéressé à l'activité et à l'œuvre de Sebastián de Miñano, cet afrancesado journaliste et écrivain, à la "révolution" de 1808-1814, au premier libéralisme espagnol, etc. Il a donc rédigé de nombreux articles et plusieurs livres, très bien accueillis par les spécialistes, qui ont reconnu l'importance de ses publications, aussi bien en France ou en Espagne qu'ailleurs. Pour ce qui est de ses ouvrages, il faut citer : Siete calas en la crisis del Antiguo Régimen Español (Alicante, Instituto Alicantino de Cultura Juan Gil-Albert, 1990), Paleobiografía (1779-1819) del "Pobrecito holgazán" Sebastián de Miñano (Salamanca, Ediciones Universidad de Salamanca, 2002), Una conspiración fallida y una constitución nonnata (1819) (Madrid, Centro de Estudios Políticos y Constitucionales, 2006). A cela s'ajoutent deux éditions, l'une de diverses oeuvres satiriques de Miñano et l'autre, d'écrits politiques de Olavarría : Sebastián de Miñano, Sátiras y panfletos del Trienio constitucional (1820-1823) (Madrid, Centro de Estudios Políticos y Constitucionales, 1994), Juan de Olavarría, "Reflexiones a las Cortes" y otros escritos políticos (Universidad del País Vasco, 2007).
Parallèlement, ayant pratiqué un engagement politique et militant depuis l'époque de l'ENS de Saint-Cloud, il avait gardé, malgré les désenchantements que connurent les intellectuels de sa génération, une sensibilité affirmée aux problèmes politiques et sociaux, ainsi qu'universitaires, en particulier à ceux qui concernaient nos disciplines.
Claude Morange a parfaitement illustré ce que devait être un enseignant-chercheur. C'est un hispaniste de valeur qui nous a quittés mais son souvenir restera très vivant chez tous ceux qui l'ont connu.
Augustin Redondo, Université de la Sorbonne Nouvelle
 

Edmond Cros, Professeur Émérite de l’Université Paul Valéry-Montpellier 3, est décédé le 2 novembre 2019 à Montpellier.
Edmond Cros est né à Privas, chef-lieu de l’Ardèche, le 28 août 1931. Issu d’un milieu très modeste, il a fait des études universitaires à la force du poignet, avant d’être recruté en 1963 à l’Université Paul Valéry Montpellier 3 en qualité d’Assistant. C’est dans cet établissement que se déroulera sa carrière d’enseignant-chercheur dans le domaine des Littératures espagnole et hispano-américaine. Pendant 7 ans il enseigna également aux Etats-Unis en tant que titulaire de la Chaire Andrew Mellon à l’Université de Pittsburgh. Il fut également Professeur invité dans les universités de Kansas et Virginia (USA), Montréal (Canada) et Granada (Espagne).
Il enseigna pendant près de 50 ans la Littérature espagnole du Siècle d’Or, les Littératures hispano-américaines contemporaines, ainsi que l’analyse filmique qu’il contribua fortement à promouvoir dans l’Hispanisme français. Il dirigea de très nombreuses thèses de Doctorat, Doctorat d’Etat et Habilitation à diriger des Recherches. Soucieux d’attirer les étudiants étrangers, il organisa, à partir de 1967, des cours d’été de langue française au sein d’une association Loi 1901, appelés Cours Intensifs de Français (CIF), pendant une trentaine d’années, avec un grand succès.
Il créa, dans les années 70, un centre de recherches très actif, le CERS (Centre d’Etudes et de Recherches Sociocritiques) ainsi que les revues adossées Imprévue et Co-Textes. En 1985, au plan international, il fonda la revue trilingue Sociocriticism à l´Université de Pittsburgh où il occupait la chaire Andrew Mellon et, en 1991, l’Institut International de Sociocritique (IIS), en collaboration avec le Centre de Recherches Ibériques et Latino-Américaines de l'Université de Perpignan (CRILAUP), le Centre d’Etudes et de Recherches Sociocritiques de l’Université de Guadalajara, Mexique, et l’Université de Pittsburgh, Etats-Unis. Deux institutions toujours actives.
En 2003 et 2004, il fut président et membre du jury du XIIe et du XIIIe Prix de Littérature latino-américaine et de la Caraïbe « Juan Rulfo » (Premio FIL de Literatura en Lenguas Romances, Guadalajara, Jalisco, 2003, écrivain primé : Rubem Fonsec ; 2004, écrivain primé : Juan Goytisolo). Ce prix littéraire très important couronna, depuis sa création en 1991, des écrivains de langues romanes de grande qualité.
Edmond Cros restera, dans le panorama de l’Hispanisme français et international, l’un des chercheurs les plus actifs, inventifs et productifs. Sa passion pour la théorie s’éveilla très tôt et demeura, jusqu’au bout, la colonne vertébrale de sa vie intellectuelle. Entré dans le champ universitaire dans les années 60, au moment des grandes polémiques autour de la Nouvelle Critique, Edmond Cros élabore progressivement sa propre théorie critique, dans le cadre de travaux interdisciplinaires qui fonderont l’École de Sociocritique de Montpellier. Il construira une vision personnelle de la sociocritique dont il assumera l’évolution et l’enrichissement progressifs, ainsi que la diffusion auprès d’un large public étudiant et enseignant, non seulement à Montpellier, mais aussi dans de nombreuses universités françaises et étrangères à travers des colloques et des conférences : en Espagne, dans plusieurs pays d’Afrique, aux Etats-Unis, au Canada, au Mexique, en Colombie, en Argentine, à Porto Rico, au Costa Rica, à La Réunion. L’inventeur de concepts était favorisé par une plume incisive et précise, aussi à l’aise dans les champs culturels les plus divers : littérature, histoire, civilisation, idéologie, psychanalyse, cinéma. Sa bibliographie savante est copieuse, on citera parmi ses ouvrages :
- Protée et le gueux (Paris, Didier,1967)
- Contribution à l'étude des sources de Guzmán de Alfarache (Montpellier, 1967)
- Mateo Alemán introducción a su vida y obra (Madrid, Anaya 1971)
- L’Aristocrate et le carnaval des gueux, (Montpellier, CERS, 1975)
- Ideologia y genética textual, el caso del Buscón (Madrid, Planeta, 1980)
- Théorie et pratique sociocritiques (Paris/Montpellier, Editions sociales/CERS, 1983)
- Lecture idéologique du Lazarillo de Tormes (en collaboration avec A. Gómez Moriana, Montpellier, CERS, 1984)
- Literatura, ideologia y sociedad (Madrid, Gredos, 1986)
- Theory and Practice of Sociocriticism (University of Minnesota Press, Col. Theory and History of Literature, 1988)
- Francisco de Quevedo, Historia de la vida del Buscón ejemplo de vagabundos y espejo de tacaños, edición, introducción y notas (Madrid, Taurus, 1988)
- De l'engendrement des formes (Montpellier, CERS, 1990)
- Ideosemas y morfogénesis - Literatura española e hispanoamericana (Frankfurt, Vervuert Verlag, 1992)
- D’un sujet à l’autre, Sociocritique et psychanalyse (Montpellier, CERS, 1995)
- Origine socio-idéologique des formes (Montpellier, CERS, 1998)
- El sujeto cultural - sociocrítica y psicoanálisis (Buenos Aires, 1995)
- La sociocritique (Paris, L’Harmattan, coll. Pour comprendre, 2003)
- El Buscón como sociodrama (Granada, Universidad de Granada, 2006)
- La Sociocrítica (Madrid, Arco-libros, 2009)
- De Freud aux neurosciences et à la critique des textes (Paris, L’Harmattan, 2011)
Edmond Cros s’est aussi exercé avec talent et sensibilité à l’écriture romanesque dans une tétralogie à la fois autobiographique et historique : L’Énigme des cinq colombes (1998), L’Histoire véritable de Santa Cruz de la Plata (1999), Ariane, ma sœur (2002), et le dernier titre, Mais il reviendra le temps des cerises (2009), qui témoigne de son engagement profond.
Mais tout cela ne serait rien sans la personnalité d’Edmond Cros, sa générosité, sa solidarité, sa fidélité dans les relations humaines et sa fiabilité dans ses engagements idéologiques et citoyens au cours de périodes conflictuelles, où les revirements étaient monnaie courante. Nous venons de perdre un grand intellectuel, un grand universitaire et un grand ami, ou, comme disent les Espagnols, todo un Señor.
Milagros Ezquerro, Sorbonne Université
Assia Mohssine, Université Clermont Auvergne, Institut International de Sociocritique
Michèle Ramond, Université Paris 8 Vincennes Saint-Denis
 

Agenda

Mai 2020
L Ma Me J V S D
1 2 3
4 5 6 7 8 9 10
11 12 13 14 15 16 17
18 19 20 21 22 23 24
25 26 27 28 29 30 31

Appels à communication

« Retours à l’Apocalypse ». Héritage et hypertextualité dans les Mondes romans du Moyen Âge à nos jours - 31/05/2020
CORRUPCIÓN Y DILEMAS SOBRE JUSTICIA - 31/08/2022
Les arts visuels et scéniques, lieux de résistance au franquisme et à son héritage résiduel - 30/05/2020
Les écritures de non-fiction en Amérique latine (des années 90 à nos jours) - 30/06/2020
Mémoire de l’esclavage colonial dans la péninsule ibérique - 12/11/2020
Appel à contribution en vue d'une publication - 30/06/2020
Revista Hispania Nova - Cine, imagen y política: la encrucijada de la vanguardia en el periodo de entreguerras (1918-1936) - 30/09/2020
Revue IDeAs 17 appel à contributions - 01/06/2020
Séminaire Mémoire et Histoire en Amérique Latine et en Espagne. Du contemporain au temps présent - 10/06/2020
Appel à communication - 12e Congrès international du GRIMH "IMAGE ET MUSIQUE" - 31/05/2020
Vivre et écrire l'insularité, les défis d'un patrimoine culturel en mutation - 16/06/2020
2021-1821-1521. La fabrique du Mexique : conflits, altérités, communautés - 12/06/2020
Appel à dossiers, contributions CCEC - 12/10/2021
Appel revue Amerika - 01/06/2020
DESAFÍOS MIGRATORIOS CONTEMPORÁNEOS - 31/07/2020
La Main de Thôt, n° 8, 2020 : « La traduction littéraire & SHS à la rencontre des nouvelles technologies de la traduction : enjeux, méthodes et perspectives » - 08/06/2020
Profil des enseignants et des enseignants-chercheurs du supérieur intervenants en ESP - 17/06/2020
Désirs, attraits et peurs des frontières : les Amériques dans tous leurs États - 30/06/2020
Appel à contribution - revue HispanismeS - 08/07/2021
IV Congrès Réseau International ALEC "Les Aînés dans le Monde au XXI° siècle. Vivre ensemble" - 18/11/2020

Congrés, colloques et journées d'étude

18/03/2020 - « Retours à l’Apocalypse ». Héritage et hypertextualité dans les Mondes romans du Moyen Âge à nos jours
07/05/2020 - CORRUPCIÓN Y DILEMAS SOBRE JUSTICIA
09/05/2020 - Les arts visuels et scéniques, lieux de résistance au franquisme et à son héritage résiduel
09/05/2020 - Les écritures de non-fiction en Amérique latine (des années 90 à nos jours)
09/05/2020 - Mémoire de l’esclavage colonial dans la péninsule ibérique
10/05/2020 - Appel à contribution en vue d'une publication
10/05/2020 - Revista Hispania Nova - Cine, imagen y política: la encrucijada de la vanguardia en el periodo de entreguerras (1918-1936)
10/05/2020 - Revue IDeAs 17 appel à contributions
10/05/2020 - Séminaire Mémoire et Histoire en Amérique Latine et en Espagne. Du contemporain au temps présent
11/05/2020 - Appel à communication - 12e Congrès international du GRIMH "IMAGE ET MUSIQUE"
11/05/2020 - Vivre et écrire l'insularité, les défis d'un patrimoine culturel en mutation
12/05/2020 - 2021-1821-1521. La fabrique du Mexique : conflits, altérités, communautés
12/05/2020 - Appel à dossiers, contributions CCEC
13/05/2020 - Appel revue Amerika
15/05/2020 - DESAFÍOS MIGRATORIOS CONTEMPORÁNEOS
16/05/2020 - La Main de Thôt, n° 8, 2020 : « La traduction littéraire & SHS à la rencontre des nouvelles technologies de la traduction : enjeux, méthodes et perspectives »
16/05/2020 - Profil des enseignants et des enseignants-chercheurs du supérieur intervenants en ESP
16/05/2020 - Désirs, attraits et peurs des frontières : les Amériques dans tous leurs États
17/05/2020 - Appel à contribution - revue HispanismeS
18/05/2020 - IV Congrès Réseau International ALEC "Les Aînés dans le Monde au XXI° siècle. Vivre ensemble"

Annonces

Aucun événement

Séminaires

Aucun événement
Aller au haut