Motion contre la réforme du doctorat

adoptée lors de l'Assemblée générale de la SHF du 13 juin 2015 à Bordeaux


La Société des Hispanistes Français s'alarme de l'actuel projet de réforme du diplôme national de doctorat et de ses conséquences sur l'indépendance de la recherche. 

Elle rappelle son attachement au travail de thèse comme aboutissement d'une recherche approfondie, menée dans une relation privilégiée entre les doctorant-e-s et leurs directeurs et directrices de thèse. 

A ce titre, elle considère que la validation des acquis et des compétences ou bien l'apprentissage (art. 1) ne sauraient équivaloir à la réalisation d'une thèse en Lettres et Sciences Humaines. 

De même, les mesures (art. 3, 4, 12, 13) envisagées pour contrôler à la fois les doctorante- s et les directeurs et directrices ne correspondent pas à la maturité des personnes concernées ni au niveau intellectuel où se situe le  doctorat. Elles instaurent, entre autres, un climat de défiance vis-à-vis des directeurs et directrices de thèse qui devraient, selon cette réforme, être formé-e-s et évalué-e-s. N'est-ce pas là la fonction de l'Habilitation à Diriger des Recherches et de la Qualification ? N'y a-t-il pas, par ailleurs, des évaluations régulières, que ce soit au niveau individuel par le CNU ou collectif par l'AERES ? L'idée qu'il y aurait une « pédagogie » de l'encadrement doctoral est un nonsens évident pour toute personne ayant réalisé une thèse en LSH. 

De plus, l'exclusion du directeur ou de la directrice du jury, en tant que membre à part entière, auquel il serait refusé de prendre part aux délibérations (art. 18), jette le discrédit sur ses capacités et celles des autres membres du jury à débattre en dehors de toute subjectivité.

La mise en place d'un comité de suivi, tel que défini dans l'article 13, outre qu'elle participe de ce climat de défiance inacceptable, va alourdir considérablement la tâche des directeurs et directrices de recherche qui passeront plus de temps à évaluer l'état d'avancement des travaux d'autres doctorant-e-s que celui des leurs... 

D'autres mesures, dont certaines sont assez floues pour donner lieu à des décisions arbitraires, prévoient l'ajout de strates bureaucratiques supplémentaires et de niveaux décisionnels (collège doctoral, regroupement d'écoles doctorales inter-établissements..., art. 1et 2) qui contribueront à cet alourdissement tout en renforçant une organisation de plus en plus pyramidale accordant les pleins pouvoirs au chef d'établissement, à quelque stade que ce soit (inscription, financement, désignation des directions d'ED, de personnalités extérieures..., art. 6, 8, 9, 11), et ouvrant la voie à tous les abus possibles. 

Par ailleurs, la limitation uniforme de la durée de la thèse à trois ans (art. 14) ne tient compte ni des différences entre les disciplines, ni des différences humaines entre les doctorant-e-s auxquels on impose parallèlement à la réalisation de la thèse, de faire des communications, publier, organiser des JE, enseigner, etc. pour constituer leur CV. Or, en LSH, il est rare qu'une bonne thèse soit soutenue en trois ans. Dans le même ordre d'idée, l'introduction de « modules de formation à caractère professionnalisant » (art. 15) est parfaitement inadapté : les doctorants doivent se concentrer sur leur thèse et non se disperser. 

L'application de cette réforme, non pensée depuis la réalité des LSH, aurait pour résultat d'accroître inutilement le travail de tous les chercheurs, encadrant-e-s et encadré-e-s, de limiter l'indépendance de la recherche et la diversité de pensée, comme le laisse augurer l'ouverture aux « acteurs économiques ». Réduire la durée de la thèse et l'autonomie des directeurs et directrices de recherche, c'est fermer la porte aux recherches innovantes, surprenantes, hétérodoxes qui ont produit des travaux internationalement reconnus dans le domaine des LSH. C'est pourquoi la SHF demande l'abandon de ce projet de réforme qui nuit aux libertés fondamentales de la recherche universitaire.

Les membres de la 14e section du CNU réunis ce 28 janvier 2016 soutiennent la demande de moratoire sur la mise en place de la procédure de «suivi de carrière», demande votée par l'Assemblée Générale de la Commission permanente du CNU (CP-CNU) le 9 décembre 2015. Elle rappelle que tout enseignant-chercheur fait déjà l'objet de nombreuses procédures d'évaluation, tant pour sa carrière que pour ses productions scientifiques. Elle réaffirme son opposition à toute procédure récurrente, systématique et obligatoire d'évaluation individuelle des enseignants-chercheurs.

La motion a été votée à bulletin secret à l'unanimité.

Synthèse partielle, par Laurie-Anne Laget

 

CAPES et formation des enseignants du 2nd degré/ Compte-rendu de l’entrevue entre le ministère de l’Enseignement supérieur, la SHF et la SLNL

La Société des Hispanistes Français de l’enseignement supérieur (SHF), représentée par sa vice-présidente Mme Ilda Mendes dos Santos, et la Société des Langues Néo-Latines (SLNL), représentée par son président M. Lauro Capdevila, ont été reçues le 13 juin 2013 au ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche par M. Daniel Filâtre, conseiller au cabinet de madame la ministre, et M. Jean-Michel Jolion, chef du service de la stratégie de l’Enseignement supérieur.

L’entretien s’est déroulé pendant près de deux heures dans un climat d’écoute réciproque dont nous nous sommes félicités. À notre demande, il portait sur les nouvelles épreuves du CAPES et, plus généralement, sur le recrutement et la formation des enseignants du second degré.

La discussion s’est ouverte sur des points précis concernant certaines épreuves et modalités du concours telles qu’actuellement présentées. Nous avons exprimé le vœu que l’épreuve de traduction continue à comporter un thème et une version si le jury le souhaite. En effet, ces deux exercices permettent d’évaluer la maîtrise de compétences différentes et aussi indispensables les unes que les autres aux professeurs de langues vivantes. M. Filâtre nous a fait part du caractère récurrent de cette préoccupation, la question étant, semble-t-il, actée. Néanmoins, il s’est engagé à prendre l’attache de MM. Édouard Leroy, excusé, et Philippe Santana, respectivement conseiller au cabinet de monsieur le ministre de l’Éducation nationale et responsable des concours à la direction générale des Ressources humaines du même ministère, pour nous donner rapidement une réponse précise. M. Filâtre a ensuite tenu à souligner que le nouvel esprit des modalités de formation et recrutement impliquait que le concours n’avait pas pour vocation de vérifier chacune des différentes compétences mais qu’il s’agissait essentiellement de recruter les candidats afin de pourvoir les postes nécessaires.

 

La Société des Hispanistes Français, dans le cadre de la réforme des masters MEEF actuellement en cours d'élaboration, souhaite rappeler son attachement à l'équilibre de la pluralité des voies de formation des futurs enseignants et sa volonté de défendre les principes sur lesquels elle est fondée.

Après lecture du rapport final des Assises du 22 janvier et du rapport du sénateur Le Déaut du 14 janvier, la section 14 du CNU s'alarme du changement radical du rôle et des missions du CNU envisagé.

Agenda

Avril 2021
L Ma Me J V S D
1 2 3 4
5 6 7 8 9 10 11
12 13 14 15 16 17 18
19 20 21 22 23 24 25
26 27 28 29 30

Appels à communication

Journée d'Etudes "Manifestations et expressions de la violence en Amérique Latine (XX-XXIe)" - 29/04/2021
Seminario "Transcribir América" - 01/09/2021
Genre et Féminismes dans les Amériques latines [GeFemLat] - 07/06/2021
Appel à dossiers, contributions CCEC - 12/10/2021
Echanges, représentations et résistances dans le monde Afro hispano-américain - 02/06/2021
Journée d'études "Voix silenciées, voix marginalisées : existence, dissidence et expressions des marges en Amérique Latine et en Espagne." - 05/05/2021
COLOQUIO INTERNACIONAL : VIOLENCIA DE ESTADO EN EL PERÚ. DEL CONFLICTO ARMADO INTERNO (1980-2000) A LA "GENERACIÓN DEL BICENTENARIO" - 30/06/2021
Faire mémoire : pratiques et poétiques de l’événement (Espagne, France, Italie – XVe-XVIIe siècles) - 10/05/2021
Appel à contribution - revue HispanismeS - 11/07/2021
Appel à contribution pour la Revista de Estudos Literários du Centre de Littérature Portugaise de l’Université de Coimbra - 31/07/2021
Colloque international « Construction et dissolution de la communauté. Pratiques, représentations et théories ». 9-12 Novembre 2021 (en distanciel) - 11/05/2021
“ESCRITURAS Y POLÍTICAS DE LA MIRADA EN LA LITERATURA CHILENA E HISPANOAMERICANA” - 12/07/2021
Appel à direction Revue Textes et Contextes 17.2 - 15/05/2021
CFP COLLOQUE POÉSIQUE 2021 – LA MUSIQUE DES SPHÈRES Université Grenoble Alpes, 2-3 décembre 2021 - 15/07/2021
Colloque International « Epistolâtries : mutations contemporaines et nouvelles approches d'étude de la lettre » - 15/06/2021
Empreintes d’ailleurs dans le monde hispanique contemporain (Colloque Hispanística XX 18-19 novembre 2021) - 15/05/2021
Improntas foráneas en el mundo hispánico contemporáneo (Coloquio Hispanística XX 18-19 de noviembre de 2021) - 15/05/2021
Colloque international Tourisme, arts et territoires - 08/10/2021
Colloque " De l'événement à sa mise en récit : fictions, propagandes et polémiques historiographiques (Espagne, XVIe-XXIe siècles)" - 15/06/2021
Années 1920 : espaces ibériques et visions transatlantiques - 30/04/2021

Congrés, colloques et journées d'étude

15/03/2021 - Journée d'Etudes "Manifestations et expressions de la violence en Amérique Latine (XX-XXIe)"
24/03/2021 - Seminario "Transcribir América"
08/04/2021 - Genre et Féminismes dans les Amériques latines [GeFemLat]
09/04/2021 - Appel à dossiers, contributions CCEC
09/04/2021 - Echanges, représentations et résistances dans le monde Afro hispano-américain
09/04/2021 - Journée d'études "Voix silenciées, voix marginalisées : existence, dissidence et expressions des marges en Amérique Latine et en Espagne."
10/04/2021 - COLOQUIO INTERNACIONAL : VIOLENCIA DE ESTADO EN EL PERÚ. DEL CONFLICTO ARMADO INTERNO (1980-2000) A LA "GENERACIÓN DEL BICENTENARIO"
10/04/2021 - Faire mémoire : pratiques et poétiques de l’événement (Espagne, France, Italie – XVe-XVIIe siècles)
11/04/2021 - Appel à contribution - revue HispanismeS
11/04/2021 - Appel à contribution pour la Revista de Estudos Literários du Centre de Littérature Portugaise de l’Université de Coimbra
11/04/2021 - Colloque international « Construction et dissolution de la communauté. Pratiques, représentations et théories ». 9-12 Novembre 2021 (en distanciel)
12/04/2021 - “ESCRITURAS Y POLÍTICAS DE LA MIRADA EN LA LITERATURA CHILENA E HISPANOAMERICANA”
15/04/2021 - Appel à direction Revue Textes et Contextes 17.2
15/04/2021 - CFP COLLOQUE POÉSIQUE 2021 – LA MUSIQUE DES SPHÈRES Université Grenoble Alpes, 2-3 décembre 2021
15/04/2021 - Colloque International « Epistolâtries : mutations contemporaines et nouvelles approches d'étude de la lettre »
15/04/2021 - Empreintes d’ailleurs dans le monde hispanique contemporain (Colloque Hispanística XX 18-19 novembre 2021)
15/04/2021 - Improntas foráneas en el mundo hispánico contemporáneo (Coloquio Hispanística XX 18-19 de noviembre de 2021)
17/04/2021 - Colloque international Tourisme, arts et territoires
19/04/2021 - Colloque " De l'événement à sa mise en récit : fictions, propagandes et polémiques historiographiques (Espagne, XVIe-XXIe siècles)"
30/04/2021 - Années 1920 : espaces ibériques et visions transatlantiques

Annonces

Aucun événement
Aller au haut