Imprimer
Nous reproduisons, ici, le texte d'hommage de l’Université de Nice au Professeur Eduardo LOURENÇO et adressons à la famille et aux proches de ce dernier nos bien sincères condoléances. 
 
C’est avec une infinie tristesse que nous vous annonçons le décès de M. le Professeur Eduardo LOURENÇO survenu à Lisbonne, le mardi 1er décembre. Cette figure majeure de la vie culturelle portugaise a enseigné, de 1965 à 1988, sous le nom d’Eduardo DE FARIA, la culture et la langue de Camões dans le Département d’Études Ibériques de l’Université de Nice où enseignait également son épouse Annie SALOMON, sœur de Noël SALOMON cofondateur (1963) et Président de la SHF de 1970 à 1976.
Né à São Pedro de Rio Seco (Portugal) en 1923, Eduardo LOURENÇO fit des études d’Histoire et de Philosophie à l’Université de Coimbra. Son premier ouvrage fut publié en 1949, mais c’est en 1973 que son analyse de l'œuvre de Fernando PESSOA le fit connaître. La critique salua, de manière unanime, ses essais politiques au moment de la Révolution de 1974, ainsi que son étude sur l'identité portugaise, O Labirinto da Saudade (1978) qui a donné lieu à un film éponyme en 2018.
Grand penseur de l’identité portugaise, mais également grand théoricien de l’Europe, Eduardo LOURENÇO a écrit plus de 40 ouvrages, 40 préfaces et 800 articles ; il a accordé une soixantaine d’entrevues partout dans le monde. Plusieurs ouvrages d’Eduardo LOURENÇO sont traduits en différentes langues : français, anglais, allemand, espagnol, italien. Son œuvre fait l’objet d’innombrables travaux universitaires, thèses et articles.
En raison de l’acuité de sa pensée ainsi que de la qualité littéraire de son œuvre, Eduardo LOURENÇO a reçu de nombreux prix, dont le Prix Européen de l'essai Charles-VEILLON en 1988. La France l’a fait Chevalier des Arts et des Lettres, Officier de l’Ordre du Mérite et Officier de la Légion d’Honneur.
Outre ses immenses qualités académiques, Eduardo LOURENÇO DE FARIA manifestait des qualités humaines et sociales qui faisaient l'admiration de tous ceux qui ont eu l’honneur de le connaître. C'est un grand humaniste, doté d'une personnalité à la fois charismatique et modeste, qui nous a quittés.
Le Portugal a rendu un hommage exceptionnel à cet intellectuel hors du commun en décrétant le mercredi 2 décembre journée de deuil national avec des obsèques officielles au Monastère des Hiéronymites à Lisbonne.
Un hommage lui a été rendu de son vivant par Madame Armanda Manguito-Bouzy, Maître de Conférences à l’Université Côte d’Azur, alors Directrice de la section de portugais. Cet hommage peut être consulté sur : http://leduardolourenco.blogspot.com/2013/05/pensar-nove-decadas-de-amizade-n-9.html