Jacqueline LAROSE née Aubessard (1935 - 2018) nous a quittés le 8 décembre 2018. Ses obsèques ont eu lieu à Neuvic d’Ussel, dans sa terre natale de Corrèze, le 13 décembre dernier. Agrégée d’espagnol, elle avait reçu sa formation d’hispaniste à l’Institut Hispanique. C’est là qu’elle avait rencontré Henri Larose, devenu par la suite son époux. Tous deux enseignants en classes préparatoires, ils formaient un couple généreux, passionnément tourné vers l’hispanisme et la formation des étudiants.

Jacqueline Larose participait à toutes les grandes rencontres hispaniques d’Henri, en particulier celles des Langues Néo-latines, qui se tenaient à Paris. L’on n’oubliera pas les dialogues si riches et fructueux avec Bernard Capdupuy, longtemps président de la revue après Henri, hélas disparu en 2000, et auquel plusieurs hommages ont été consacrés. L’un, organisé par Pierre Vilar et François Géal, fut une véritable fête au Lycée Louis-le-Grand, en présence de nombre de ses anciens khâgneux, et donna lieu à une première publication (Mélanges pour saluer Henri Larose, Textes réunis par François Géal et Pierre Vilar, Paris, Tours, Présence graphique, 1998). Elle fut suivie de l'hommage des Langues Néo-Latines en 1999 (n°310).

Dès 1995, Jacqueline et Henri Larose assistaient très activement au Séminaire Poésie Ibérique, qui se tenait une fois par mois à l’Institut Hispanique, dont les trois responsables étaient Marie-Claire Zimmermann, Claude Esteban et José Terra. Lorsque le séminaire est devenu le PIAL en janvier 2007 (Poésies Ibériques et d'Amérique latine, CRIMIC, Université Paris-Sorbonne), sous la co-direction de Laurence Breysse-Chanet et d'Ina Salazar, l'acte reliant symboliquement le Séminaire Poésie Ibériques et le PIAL a été de la volonté de toutes un hommage à Henri Larose, le 26 octobre 2006, en présence de Jacqueline Larose, de Marie-Claire Zimmermann et de Denise Boyer.

Jacqueline Larose a souvent dit publiquement à quel point les échanges entre poéticiens l’avaient comblée, de même qu’un colloque intitulé « Nuevas perspectivas sobre la generación poética del 27 », organisé par Marie-Claire Zimmermann à la Casa de Velázquez à Madrid, en mars 1999. Jacqueline Larose avait une faculté d’écoute exceptionnelle, et elle avait aussi eu l’art de transmettre en classes préparatoires cette culture hispanique à laquelle elle tenait tant. Après son départ pour la Corrèze, elle était restée en contact épistolaire avec plusieurs collègues qui étaient ses amis. Ceux qui l’ont bien connue se souviennent de sa gentillesse, de sa générosité et de sa rigueur intellectuelle, qualités embellies encore par ses malicieuses notes d’humour.

Marie-Claire Zimmermann, Laurence Breysse-Chanet et Pauline Renoux-Caron

 


 

Michel Ralle, professeur honoraire à l'Université Paris-Sorbonne, spécialiste d'histoire sociale de l'Espagne contemporaine, est décédé le 22 décembre dernier.
Ceux qui souhaitent lui dire au revoir peuvent se rendre demain lundi 31 décembre à 13h30 au crématorium du cimetière du Père Lachaise.
La Société des Hispanistes Français adresse un message de sympathie à sa famille et à ses proches.


Voici le texte d'hommage rédigé par Nancy Berthier et Miguel Rodriguez (CRIMIC)

Le 22 décembre 2018, Michel Ralle nous a quittés. Professeur émérite depuis 2010, il revenait de temps à autre participer, en signe d’amitié, à quelques unes de nos activités.

Né en 1941, arrivé à l’Institut d’Etudes hispaniques comme Maître de conférences, devenu Professeur en 1999, il fait partie de ces hispanistes qui se sont orientés résolument vers l’histoire sociale, articulant dans leurs travaux une connaissance approfondie des sources, une curiosité pour les nouveaux courants qui ont renouvelé l’historiographie contemporaine, une fréquentation assidue et passionnée de l’Espagne.

Il a contribué, avec Antonio Elorza et aux côtés de Carlos Serrano, à une histoire solidaire et à la fois distancée des divers courants de la gauche espagnole -en particulier du PSOE.
Ses affinités électives l’ont amené à s’intéresser au Brésil, contribuant à orienter dans le cadre du CRIMIC -où il était fort actif- une de ses composantes, vers l’espace latino-américain. Le CEC (Centre sur l’Espagne contemporaine) est devenu ainsi IberHis. Sensible aux évolutions de notre époque, il a proposé à notre laboratoire son premier axe fédérateur autour de « la fin des Grands Récits », qui donna lieu au livre collectif Miroirs brisés.

Lors de son départ à la retraite, amis, collègues et disciples, nous avons participé à un grand colloque sur les conflits dans les mondes ibériques contemporains.

Il a refusé alors que le volume lui soit explicitement dédié: telles étaient sa modestie et sa discrétion.

Il nous tient à coeur de lui rendre maintenant le titre que cet ouvrage aurait dû avoir: hommage à Michel Ralle.

Nancy Berthier, directrice de l’UFR, Miguel Rodriguez, directeur du CRIMIC 


 

Brigitte Magnien s’est éteinte le 23 juillet 2018, laissant un grand vide.
Après un DES de Lettres obtenu en 1956 et l’Agrégation d’Espagnol en 1959, elle enseigne successivement au Lycée Claude Monet à Suresnes et au Lycée Voltaire à Paris. A la rentrée de 1968, elle figure parmi les fondateurs du Département d’Espagnol du Centre Universitaire Expérimental de Vincennes, comme Jacques Maurice dont elle restera intellectuellement et amicalement proche. Auprès d’intellectuels de renom, elle s’engage totalement à Vincennes, ouvert aux non-bacheliers, aux travailleurs et aux personnes en reprise d’études, passant outre les réticences de certains collègues peu désireux de faire confiance à une mère de quatre enfants. A Vincennes comme à Saint Denis où Paris 8 est transféré autoritairement, elle exerce une pédagogie faite d’exigence, d’esprit critique et de pluridisciplinarité, rare enseignante capable de faire le pont entre la littérature contemporaine et la littérature classique, les textes espagnols et la sociocritique. En totale cohérence avec son engagement politique et pédagogique, elle restera fidèle à Paris 8 jusqu’à être admise à la retraite.
Brigitte Magnien a fait le choix de l’hispanisme ; fille du grand géographe Jean Dresch, dont elle confiera les archives à Paris 8, mais désireuse de ne pas être une héritière, elle décide de consacrer ses recherches à une approche novatrice de la littérature contemporaine d’un pays encore en dictature. Dans la ligne des travaux amorcés dès 1973 avec J. Maurice sur les « Pratiques culturelles des groupes sociaux dominés », elle dirige l’Equipe d’Université B59 « Littératures de grande diffusion », dont sont issus les travaux collectifs L’infralittérature en Espagne aux XIXème et XXème siècles, en 1979, puis, en 1986, Ideología y texto en « El Cuento Semanal » (1907-1912), soit 250 récits dont sont examinés l’écriture, les conditions de publication et la diffusion, pour tenter de comprendre le succès populaire de ces collections à très bas prix. Il s’agit, selon ses propres termes, de « soumettre un même corpus à une lecture attentive et multiple » et, bien au-delà, de recueillir souvent difficilement les textes épars, d’analyser, de débattre et de rédiger en commun, en acceptant le regard des autres. Cette méthode qui consiste à choisir un objet et fédérer un collectif de chercheurs pour en faire l’étude restera la ligne des recherches de Brigitte.
Après le Colloque réunissant à Saint Denis, à l’instigation de J. Maurice et la sienne, vingt-cinq chercheurs spécialistes de littérature et d’histoire, espagnols, anglo-saxons et hispanistes, qui donne lieu en 1990 au volume Peuple, mouvement ouvrier, culture dans l’Espagne contemporaine, les mutations et les regroupements préconisés par le Ministère de l’Enseignement Supérieur entraînent la réorganisation des Equipes de Recherche et son Equipe intègre ERESCEC créée précédemment et dirigée successivement par Jacques Maurice, Danièle Bussy Genevois et désormais Mercedes Yusta.
Elle a collaboré à de nombreuses entreprises, dont il serait difficile de dresser la liste mais qui mettent en évidence sa curiosité et sa générosité intellectuelles au service de collectifs liés à des universités et institutions multiples : 1900 en Espagne. Essai d’histoire culturelle, sous la direction de Carlos Serrano et Serge Salaün, en 1988 et avec le même groupe, Temps de crise et « Années folles ». Les Années 20 en Espagne, en 2002 ; avec Jacqueline Covo-Maurice, La construction du personnage historique. Aires hispanique et hispano-américaine, en 1991 ; en 1992 La politique du texte : enjeux sociocritiques, en hommage à Claude Duchet. Ses activités internationales la conduisent notamment à participer aux travaux sur les relations entre la prose et les élites et sur le roman à la Casa de Velázquez et à Cordoue ainsi qu’à maintenir au fil des années les échanges entre universités.
Hacia una literatura del pueblo, en 1995, réunit toutes les ambitions analytiques et conceptuelles de Brigitte : à partir de la tentative hardie de l’écrivain socialiste Timoteo Orbe de transformer un feuilleton écrit en 1896 pour le journal La Lucha de Clases de Bilbao en roman, l’ouvrage propose d’offrir une réflexion collective sur les modalités de création pour les ouvriers et l’imprégnation des modèles européens. Avec Violence ordinaire, Violence imaginaire (1994), elle refuse les stéréotypes liés à l’Andalousie, à la violence et au genre à partir du roman de José López Pinillos Doña Mesalina (1910). Le personnage de l’institutrice, objet de curiosité, de désir et de répulsion, est soumis aux analyses historiques, juridiques, littéraires et sociologiques de l’Equipe.
Avec sa participation au Projet national de Blanco y Negro (1891-1917), en 2001, sous la direction de Danièle Bussy, elle continue de démontrer sa capacité à tenir l’ensemble du texte, alors que seul le chapitre « Féminités » est officiellement de sa plume. Dans les réunions du Séminaire ERESCEC, fondé en 1984 et préservé depuis, sa parole est respectée, attendue, incitatrice et engage chacun à débattre et conceptualiser, elle qui remet en question ses propres conclusions. Les participants, même non hispanistes, soulignent son intelligence et son humanité.
Jusque dans la maladie, Brigitte Magnien est restée fidèle à ses idéaux ; elle traduit en 2016, avec Rose Duroux, El trabajo forzado de los Españoles en la Francia de Vichy, sous la direction de Paul Estrade, son ami depuis Vincennes ; et en mai 2018, seulement quelques mois avant sa disparition, avec la lucidité qui lui est propre, elle propose une analyse éclairante d’une nouvelle inédite écrite par un guérillero antifranquiste à Mercedes Yusta.
Militante et grande dame, Brigitte Magnien fait partie des figures exemplaires qui ont profondément influencé l’hispanisme français.
Danièle Bussy Genevois et Mercedes Yusta Rodrigo
 

 

Agenda

Mai 2021
L Ma Me J V S D
1 2
3 4 5 6 7 8 9
10 11 12 13 14 15 16
17 18 19 20 21 22 23
24 25 26 27 28 29 30
31

Appels à communication

Genre et Féminismes dans les Amériques latines [GeFemLat] - 07/06/2021
Appel à dossiers, contributions CCEC - 12/10/2021
Echanges, représentations et résistances dans le monde Afro hispano-américain - 02/06/2021
Appel à contribution - revue HispanismeS - 11/07/2021
Appel à contribution pour la Revista de Estudos Literários du Centre de Littérature Portugaise de l’Université de Coimbra - 31/07/2021
Appel à direction Revue Textes et Contextes 17.2 - 15/05/2021
Colloque international Tourisme, arts et territoires - 08/10/2021
Colloque International "Les migrants de l'espace hispanique et leur héritage linguistique en Europe francophone" - 01/07/2021
TRADUIRE LE DOUBLE LANGAGE : DOUBLE JEU ET DOUBLE SENS - 15/07/2021
Intime et Intimité au Siècle d’or II. Les lieux de l’intime et le rapport au corps en Europe aux XVI et XVII siècles - 04/06/2021
“ESCRITURAS Y POLÍTICAS DE LA MIRADA EN LA LITERATURA CHILENA E HISPANOAMERICANA” - 12/07/2021
CFP/ Teatro: Revista de estudios culturales, n°34 (2022) - 15/11/2021
CFP COLLOQUE POÉSIQUE 2021 – LA MUSIQUE DES SPHÈRES Université Grenoble Alpes, 2-3 décembre 2021 - 15/07/2021
Colloque " De l'événement à sa mise en récit : fictions, propagandes et polémiques historiographiques (Espagne, XVIe-XXIe siècles)" - 15/06/2021
Colloque International « Epistolâtries : mutations contemporaines et nouvelles approches d'étude de la lettre » - 15/06/2021
Coloquio A la izquierda. Horizontes literarios latinoamericanos (1980-2021)/À gauche. Horizons littéraires latino-américains (1980-2021) - 15/05/2021
Convocatoria / Appel à communication Jornada de Estudios PILAR 2021 - 15/05/2021
Empreintes d’ailleurs dans le monde hispanique contemporain (Colloque Hispanística XX 18-19 novembre 2021) - 15/05/2021
Improntas foráneas en el mundo hispánico contemporáneo (Coloquio Hispanística XX 18-19 de noviembre de 2021) - 15/05/2021
COLOQUIO INTERNACIONAL : VIOLENCIA DE ESTADO EN EL PERÚ. DEL CONFLICTO ARMADO INTERNO (1980-2000) A LA "GENERACIÓN DEL BICENTENARIO" - 20/06/2021

Congrés, colloques et journées d'étude

08/04/2021 - Genre et Féminismes dans les Amériques latines [GeFemLat]
09/04/2021 - Appel à dossiers, contributions CCEC
09/04/2021 - Echanges, représentations et résistances dans le monde Afro hispano-américain
11/04/2021 - Appel à contribution - revue HispanismeS
11/04/2021 - Appel à contribution pour la Revista de Estudos Literários du Centre de Littérature Portugaise de l’Université de Coimbra
15/04/2021 - Appel à direction Revue Textes et Contextes 17.2
17/04/2021 - Colloque international Tourisme, arts et territoires
10/05/2021 - Colloque International "Les migrants de l'espace hispanique et leur héritage linguistique en Europe francophone"
10/05/2021 - TRADUIRE LE DOUBLE LANGAGE : DOUBLE JEU ET DOUBLE SENS
11/05/2021 - Intime et Intimité au Siècle d’or II. Les lieux de l’intime et le rapport au corps en Europe aux XVI et XVII siècles
12/05/2021 - “ESCRITURAS Y POLÍTICAS DE LA MIRADA EN LA LITERATURA CHILENA E HISPANOAMERICANA”
12/05/2021 - CFP/ Teatro: Revista de estudios culturales, n°34 (2022)
15/05/2021 - CFP COLLOQUE POÉSIQUE 2021 – LA MUSIQUE DES SPHÈRES Université Grenoble Alpes, 2-3 décembre 2021
15/05/2021 - Colloque " De l'événement à sa mise en récit : fictions, propagandes et polémiques historiographiques (Espagne, XVIe-XXIe siècles)"
15/05/2021 - Colloque International « Epistolâtries : mutations contemporaines et nouvelles approches d'étude de la lettre »
15/05/2021 - Coloquio A la izquierda. Horizontes literarios latinoamericanos (1980-2021)/À gauche. Horizons littéraires latino-américains (1980-2021)
15/05/2021 - Convocatoria / Appel à communication Jornada de Estudios PILAR 2021
15/05/2021 - Empreintes d’ailleurs dans le monde hispanique contemporain (Colloque Hispanística XX 18-19 novembre 2021)
15/05/2021 - Improntas foráneas en el mundo hispánico contemporáneo (Coloquio Hispanística XX 18-19 de noviembre de 2021)
20/05/2021 - COLOQUIO INTERNACIONAL : VIOLENCIA DE ESTADO EN EL PERÚ. DEL CONFLICTO ARMADO INTERNO (1980-2000) A LA "GENERACIÓN DEL BICENTENARIO"

Annonces

Aucun événement
Aller au haut